Groupe CCEE L'autoédition au service de votre talent 0 Contact 04 42 36 94 06
serviceclient@autres-talents.fr
Lundi au vendredi : 9 H / 12 H - 14 H / 19 H
Vous êtes ici : > > > Vive le nucléaire heureux !
couverture du livre Vive le nucléaire heureux ! écrit par Gay Michel

Gay Michel

Vive le nucléaire heureux !

19.00 € TTC

Frais de port inclus France
Métropolitaine uniquement

160 pages
148 x 210 mm
sur
Style litteraire : Contemporain
Numéro ISBN : 978-2-9555927-0-0

Présentation de Vive le nucléaire heureux !


Simple citoyen français désireux de défendre l'intérêt général, Michel Gay est membre de l'Association des écologistes pour le nucléaire (AEPN), de la Fédération environnement durable (FED), et de la Société française d'énergie nucléaire (SFEN).


Extrait du livre écrit par Gay Michel


Introduction du livre VLNH

Le terme écologiste a un chapeau trop large. Je suis un « écologiste » puisque j’aime la nature, le vent, le soleil, les petits oiseaux et que je trie mes déchets. Je suis un écologiste pro-nucléaire. L’écologie n’appartient à personne. Elle n’est pas le monopole des opposants au nucléaire.

Cette évidence est masquée par la propagande de puissantes associations antinucléaires dogmatiques qui ont portes ouvertes dans les médias. Elles se sont emparées du concept d’écologie qui se doit d’être antinucléaire.
En effet, une énergie idéale (abondante, durable, bon marché, propre, avec des risques maîtrisés) rendrait caduque les discours catastrophistes aux relents de repentance. Elle se révélerait une calamité pour les partis politiques verts / antinucléaires. Tous les efforts de culpabilisation seraient anéantis et les slogans clamant que « l’austérité est inéluctable » perdraient leur impact. Chacun se tournerait spontanément vers cette énergie salvatrice. Plus besoin, alors, des conseils des partis verts et des organismes non gouvernementaux (ONG) cyniques qui prospèrent en cultivant la peur.

Etre écologiste et soutenir le développement de la production d’électricité d’origine nucléaire n’est pas une originalité puisqu’il existe même une Association des Ecologistes Pour le Nucléaire (AEPN). Cependant, dans cet ouvrage, le mot « écologiste » recouvre uniquement les partisans d’une écologie politique radicale antinucléaire, encore appelés « écolos » ou « environnementalistes ».

N’ayant jamais travaillé dans le nucléaire, ni dans le domaine des « énergies », je n’ai aucun intérêt matériel à défendre le nucléaire, sinon celui de préserver mon avenir et celui de mes enfants. Les écologistes n’ont pas le monopole du cœur. Moi aussi, simple citoyen, je pense à mes enfants et aux futures générations.
Cela me qualifie-t-il pour écrire sur le nucléaire ?
Réponse : OUI.

Oui, car je considère que « l’énergie c’est la vie ». La production d’énergie sous toutes ses formes (chaleur, mécanique, électricité…) est à l’origine de la prospérité de notre pays, du développement de la civilisation et de notre confort actuel. Défendre une production d’énergie abondante, sûre, disponible, bon marché et pérenne, c’est aussi défendre l’intérêt de la France et de l’humanité.

Par ailleurs, l’utilisation de l’énergie nucléaire permettra d’économiser les énergies fossiles indispensables qui seront alors disponibles en plus grande quantité et plus longtemps pour les autres pays, notamment les pays pauvres… C’est aussi une forme de solidarité.

Mais à quoi sert-il de disserter sur des arguments éthiques et socio-économiques entre personnes compétentes si les principaux médias et les décideurs politiques (qui déterminent les grandes orientations énergétiques du pays) refusent de les entendre et de les prendre en compte ? Est-ce de l’intérêt personnel bien compris (la place est bonne et il faut se faire réélire), ou de l’idéologie ?
Comment ouvrir les yeux des citoyens sur les conséquences d’un aveuglement collectif qui prend racine dans des utopies suicidaires ?
Comment atteindre et convaincre une population désinformée, du nécessaire développement massif de l’électronucléaire pour préparer l’avenir alors que tout a déjà été écrit intelligemment depuis des décennies par des spécialistes experts du domaine ? Comment réparer les ravages causés dans les esprits, même parmi les plus éduqués, par des médias ignares en technique, complaisants envers les associations antinucléaires habiles dans l’art de manipuler les émotions, et en recherche permanente de sensationnel ?

A quoi sert de dire la vérité
Quand le premier militant venu,
« Expert » braillard et trop écouté,
L’écrase et l’empêche d’être entendue ?
Il faut attendre que le temps passe,
Et la réalité fait surface.
Mais quelques lignes en bas d’un journal
N’extrairont pas le germe du mal
Planté tout au fond de la conscience
D’une population en mal de science.

Désireux de comprendre comment est fournie l’énergie aux Français et à l’humanité, je me suis intéressé pendant plusieurs années à la manière de la produire, de la transporter et de l’utiliser. Cette plongée dans de nombreux livres, rapports, avis et autres articles m’a convaincu du formidable potentiel sous exploité de l’énergie nucléaire.
Ensuite, lorsque j’ai voulu expliquer simplement à mes concitoyens pourquoi la production d’électricité nucléaire était importante en France et dans le monde, et aussi à quel point les antinucléaires et les médias, en général, leur mentaient, je me suis aperçu que tout était déjà écrit de manière détaillée depuis des années dans des textes brillants. Mais, en dehors d’un cercle restreint de spécialistes déjà convaincus, presque personne ne les avait lus, probablement par manque de temps, car ces documents sont souvent longs, difficiles,
et parfois même mal rédigés.

En parallèle, j’ai aussi pu constater l’inanité des énergies renouvelables (EnR). Certains écologistes tombent en pâmoison devant ces leurres séduisants. Elles resteront, hélas, marginales, exceptée l’énergie hydraulique (l’hydroélectricité issue des barrages). Cette dernière constitue la seule énergie renouvelable de grande valeur, même en
petite quantité.
Le terme « énergie renouvelable » dans ce livre recouvre donc uniquement les énergies intermittentes non pilotables, et notamment les éoliennes et les panneaux photovoltaïques (PV). Ces EnR ne prospèrent que sur un terreau de mensonges (y compris par omissions) et de bêtises, parfois honnêtement colportées.
Chacun aimerait bien vivre de vent, de soleil et d’eau fraîche. Mais la réalité est différente.

Il existe pourtant une énergie proche de l’idéal : l’énergie nucléaire…

En effet, malgré les dénégations et les cris d’orfraie des organisations antinucléaires, cette énergie permet une production massive et durable d’électricité « décarbonée » peu chère, stable, sûre, propre
et sans émission de gaz à effet de serre.

Ce livre a été écrit dans un langage simple (celui que j’aurais aimé rencontrer lorsque j’ai commencé à m’intéresser à ce sujet) à partir de textes souvent longs, techniques et rébarbatifs de spécialistes compétents. Il a pour objectif d’informer les responsables politiques et les citoyens (qui ne sont pas plus que moi omniscients) sur les exigences de production des EnR et du nucléaire qui conditionnent l’avenir de nos sociétés. Il explique pourquoi l’énergie nucléaire durable est l’avenir d’une grande partie de l’humanité qui pourra
s’en doter (Etats-Unis, Chine, Inde, Russie, Europe…).
Puisse-t-il faire réagir les citoyens afin de soutenir les décisions gouvernementales nécessaires à la mise en place d’une politique énergétique efficace pour préparer la transition vers « l’après fossile ».

En amoureux de la démocratie, et atterré par la politique énergétique suivie par la France, j’ai entrepris de faire une synthèse de ce « corpus » touffu de connaissances importantes, mais éparses. Populariser ce « savoir » me semble servir l’intérêt général du pays.
J’espère qu’au cours de cette lecture, les citoyens pourront se forger une opinion éclairée sur ce sujet souvent figé dans les postures et obscurci par les impostures.


Témoignage sur l'autoédition de Gay Michel


Je n'ai eu qu'à me louer d'avoir choisi "Autres-talents" pour la correction, la mise en page et la couverture de mon livre "Vive le nucléaire heureux !".
Karim a toujours été présent pour répondre au téléphone ou par mail.
C'était ma première auto-édition et ses conseils ont été précieux.

Le rapport qualité / prix du livre reçu est excellent. Malgré un prix bas (1,72€ par livre pour 1000 livres de 160 pages incluant la livraison sur quatre sites), la qualité est conforme à mes attentes et le délai de livraison a été respecté.

Michel Gay