Groupe CCEE L'autoédition au service de votre talent 0 Contact 04 42 36 94 06
serviceclient@autres-talents.fr
Lundi au vendredi : 9 H / 12 H - 14 H / 19 H
Vous êtes ici : > > > Mistourade
couverture du livre Mistourade écrit par Escalibre

Escalibre

Mistourade

15.69 € TTC

Frais de port inclus France
Métropolitaine uniquement

188 pages
A5 : 14.8 x 21 cm sur papier 80 g bouffant ivoire
Style litteraire : Policier
Numéro ISBN : 978-2-9552691-0-7

Présentation de Escalibre


Escalibre : Grimpeur de falaise depuis toujours. Mistourade est mon premier roman, il sera suivi de Anasonha.

Présentation de Mistourade


Mistourade un roman àsuspens de l'auteur Escalibre. A déguster sur la plage entre deux baignades.


Extrait du livre écrit par Escalibre


La pluie se fait attendre. La colline languit les premières gouttes de ce printemps. Mais le vent d’est en décide autrement. Le chêne kermès reste poussiéreux et piquant.

Ce lundi, Marseille est sous le même ciel gris que la capitale, le vent d’est qui souffle sur la Provence prend sa triste mine. Je n’aime pas ce temps où il ne fait ni chaud ni froid, où le vent amène des nuages sans donner une seule goutte de pluie. Marseille est ainsi certains jours, et c’est sans doute pour se faire oublier. Depuis dix ans, la ville est devenue le centre de toutes les convoitises. C’est venu doucement, quelques guides touristiques ont parlé de Marseille comme de la plus exotique cité du foot. Plus tard, le TGV a transformé le comportement des entreprises qui misaient sur une plate-forme au sud. Le personnel est venu en repérage, puis toutes les familles ont suivi pour occuper de belles propriétés au prix d’un T3 au centre de Paris. Les prix de l’immobilier se sont envolés entraînant une spéculation effrénée. De la mauvaise réputation à la spéculation, tout s’est bâti sur un beau libéralisme qui a creusé l’écart entre affaire et misère.

Dans mon bureau des docks, voilà quatre fois que je relis le calcul du bâtiment principal de l’Europole. Le projet est gigantesque, à tel point que les travaux sont réalisés par une multitude d’entreprises de France, d’Europe et même de Chine. Il a fallu reprendre pendant deux ans les devis pour entrer dans un budget si serré que j’ai pensé un jour à proposer la construction de quelques paillotes. Je déchiffre le plan général du bâtiment pour y vérifier le métrage ainsi que le poids de la structure. Mes yeux s’arrêtent sur l’inscription au centre d’un carré : « RÉSERVE DOUANE ». Je sais que le bâtiment est partiellement réservé à l’administration, mais je ne savais pas que la Douane devait s’y installer. Je pense à la réaction de Marc s’il savait que les tuyaux qu’il installe serviront aux toilettes de toute une brigade.

Mais pourquoi autant de surface d’infrastructure pour une administration en réduction d’effectif depuis plusieurs années et alors que les frontières des pays d’Europe deviennent de vraies passoires ? Je n’ai pas la réponse. Mais Max, une vieille connaissance, doit pouvoir me renseigner. Max est douanier depuis son plus jeune âge et il est maintenant, à quarante-deux ans, chef de quart sur une vedette de la Douane maritime. Avec son équipe, il surveille les côtes autour de Marseille. C’est sa passion pour la pêche sous-marine qui l’a conduit à la surveillance côtière. Cette passion lui a évité de devenir un gratte-papier affecté aux archives de l’administration. Notre dernière entrevue remonte à deux ans, il préparait un grand raid sportif. Je prends le téléphone, il m’accueille comme si nous nous étions vus la veille.

— Oh Tonio ! Je pensais justement à toi.

— Allez !

— Je suis sur une drôle d’affaire dans les calanques et j’ai besoin de tes conseils.

J’ai comme l’impression de connaître d’avance ce qu’il va me dire. Je me mords les lèvres.

— Tu connais mieux que moi les itinéraires des calanques !

— Oui, mais c’est un conseil de grimpeur dont j’ai besoin.

Je pense à ses collègues de la veille, mais je préfère n’en souffler mot.

— Que veux-tu ?