Groupe CCEE L'autoédition au service de votre talent 0 Contact 04 42 36 94 06
serviceclient@autres-talents.fr
Lundi au vendredi : 9 H / 12 H - 14 H / 19 H
Vous êtes ici : > > > Secretum
couverture du livre Secretum écrit par Colsenet Denis

Colsenet Denis

Secretum

20.00 € TTC

Frais de port inclus France
Métropolitaine uniquement

384 pages
14 x 22.5 cm
Style litteraire : Policier
Numéro ISBN : 978-2-35682-378-6

Présentation de Colsenet Denis


Né le 10 mars 1966, il vécut en région parisienne et pratiqua des activités sportives et culturelles, mais il ne s’imaginait pas qu’un jour il franchirait la porte du monde éditorial, qu’un jour il se pencherait sur une page blanche pour écrire une histoire, mais surtout publier un roman. Et pourtant, c’est ce qu’il fit. Il n’était destiné ni à lire ni à écrire, car il préférait d’autres loisirs.

Un jour, une vieille amie lui offrit un livre, la biographie du footballeur Lilian Thuram. Cela lui plut. Par la suite, il lut des romans comme ceux de Marc Levy, Guillaume Musso, Douglas Kennedy, Franck Thilliez, Stephen King, Harlan Corben, Jean-Christophe Grangé, Katerine Pancol et bien d’autres. C’est à ce moment-là que lui vint le goût de la lecture.

Une envie d’écrire était ancrée en lui depuis des années, cependant, par manque de temps, ses projets restaient en suspens. Un jour, son oncle lui demanda : « Pourquoi attendre d’écrire, si tu le souhaites aujourd’hui ? » ; « Agit maintenant !!! » Ces mots créèrent un déclic, car quelques semaines plus tard, il se mit à une table en tenant du bout des doigts son plus beau stylo plume pour écrire son premier roman. Aujourd’hui, il est revenu vivre en région parisienne après une longue période d’exil en Picardie pour renouer avec une vie de famille recomposée.

Il écrit toujours, il lit aussi, il pratique des activités sportives seul ou en famille comme le tennis, le footing, la natation, et il trouve le temps de se rendre dans des librairies pour dédicacer ses romans au plus proche du public. Il est l’auteur de Péripéties d’un voyage sans ailes, Ailes sans lui, Le messager, La cible, La cible II, L’étoile du peintre.

Présentation de Secretum


Un nouveau thriller qui nous fait, cette fois-ci, replonger depuis les années 60 où vous allez découvrir des secrets que les dirigeants auraient cachés aux peuples terriens.

Nicolas Ruffin commence à trouver son quotidien fort ennuyeux jusqu’au jour où il croise sur Internet, une belle Russe aux yeux bleus, qui l’invitera à la rejoindre. Une fois sur place, Nicolas, aidé de son amie Li, va devoir se replonger dans son passé, à en perdre son identité pour mieux se retrouver et faire apparaître au grand jour certaines vérités ; celles qui ont coûtées des vies et pourraient bien en détruire d’autres. Certaines personnes haut placées tiennent parfois à préserver des secrets qui pourraient changer la face du monde et remettre en cause toutes les croyances de l’humanité.


Extrait du livre écrit par Colsenet Denis


Tout alla si vite que Nicolas n’eut pas le temps de voir le coup arriver. Une grosse déflagration retentit dans cette rue de Moscou, le ciel s’embrasa d’une couleur sanglante, soudain quelques véhicules prirent feu, des alarmes se déclenchèrent, des femmes et des hommes eurent les membres mutilés, des vitres se brisèrent. Ses oreilles sifflaient, mais Nicolas pouvait encore entendre les cris de certaines personnes qui exprimaient leur peur et leur douleur, quand d’autres agonisaient dans une mare de sang.
 
 Quelques secondes plus tôt, et grâce à l’aide de l’inconnue, le jeune homme s’était réfugié à quelques pas de là, sous une grosse bâche bien épaisse qui les avait protégés de cette explosion, des flammes, des éclats de toutes sortes, et de bien d’autres choses encore. Une odeur se fit sentir : un mélange de soufre, de brûlé, de fumée, une odeur tellement forte que Nicolas souleva la bâche et constata les dégâts. Tout ce qu’il voyait, lui paraissait irréel, comme s’il était spectateur d’un film d’action. Et pourtant, autour de lui, les gens hurlaient, gémissaient, couraient dans tous les sens, s’agenouillaient pour prêter main-forte aux blessés. Puis, son regard se dirigea vers la voiture en flammes dont il était, quelques minutes plus tôt, l’un des occupants. Elle venait d’exploser en pleine rue parmi des dizaines de personnes. Nicolas était dans un état second et toujours maintenu au sol par l’inconnue, jusqu’à ce qu’elle lui dise :

- Il faut bouger maintenant !

 Nicolas était tétanisé, incapable de détacher son regard des deux cadavres qui gisaient à même le macadam, à quelques centimètres de lui ; une femme et un bébé carbonisés qui, contrairement à lui, n’avaient pu ni se sauver, ni se cacher. Cette femme, sortie de nulle part, était venue le sauver, comme l’aurait fait un ange gardien. Le sifflement était moins fort, les sons lui parvenaient de manière feutrée comme des murmures, puis il parvint à entendre plus distinctement une voix féminine.

- Il faut bouger !
- Quoi ? s’exclama-t-il, ahuri.
- BOUGE !

 La forte intonation de cette voix le réveilla suffisamment pour qu’il se lève ; il était tellement groggy qu’elle dut le prendre par le bras et l’obliger à la suivre sans lui poser la moindre question. Ils laissèrent la bâche sur le sol et fuirent cet enfer. Ils coururent à travers les rues sans se retourner, c’était le mot d’ordre de cette femme étrange. D’ailleurs, Nicolas n’avait qu’une seule idée en tête : la suivre sans chercher à savoir qui elle était. Le principal était de courir le plus vite possible, jusqu’au moment où il se sentit propulser à l’intérieur d’un immeuble. La femme le plaqua contre le mur et mit sa main sur sa bouche pour l’empêcher de crier ou même de prononcer un seul mot. Ils étaient en sécurité pour un certain laps de temps. Nicolas ne pouvait pas parler, mais il distinguait enfin le visage de son ange gardien. Il se rendit compte avec effarement qu’il connaissait cette femme ; elle venait de la même ville que lui et il l’avait déjà rencontrée…

- Toi ? ! s’étonna-t-il.
- Tu as l’air très surpris ! Je peux le comprendre surtout ici, dans cette ville, dans ce pays, avec toi.
- Tu es vraiment bizarre !
- Pourquoi ?
- Tu n’es pas la jeune fille timide que j’ai embrassée à Paris.
- Je suis… Je suis ici pour te sauver et te protéger.
- Qui est derrière tout ça ?
- T’inquiète, j’ai la situation bien en main, mais tu devras me faire confiance et m’obéir. Ne me pose pas de questions et tout ira bien, O.-K. ?
- Que se passe-t-il, Li ?


Témoignage sur l'autoédition de Colsenet Denis


Denis Colsenet Auteur, je suis auteur de trois romans en compte d’auteur et de deux plus en autoédition. Cette dernière option est pour moi la meilleure car on s’y retrouve dans son investissement.

Je viens d’éditer mon 5e roman, mon 4e chez Autres-Talents où j’ai pu encore une fois apprécier leur disponibilité au cours des travaux préparatoires jusqu’à la phase finale.

Pourquoi choisir « Autres Talents » ? C’est tout simple !

Monsieur Belarbi Karim m’a aidé à réaliser la 1er et la 4e de couverture jusqu’à trouver la bonne image qui représente exactement ce que je recherchais. Il m’a été d’un grand secours sur ce projet d’édition et je le remercie. J’ai reçu les exemplaires de mon nouveau roman à temps, juste avant ma première dédicace en magasin. Ils ont été emballés correctement et bien protégés par un film pour éviter de les abîmer. La qualité des ouvrages est excellente. Je n’ai rien à dire. En un mot : Du bon boulot !

Un dernier conseil à vous écrivains et écrivaines, l’autoédition est une bonne formule surtout au niveau financier, c’est mieux qu’un contrat en compte d’auteur où certains éditeurs se permettent de profiter de vous et de votre porte-monnaie, puis la réussite de votre roman sans reverser exactement la somme à la hauteur de votre talent.

Enfin, c’est un réel bonheur d’avoir le premier exemplaire entre les mains. Vous serez l’heureux propriétaire de chaque ouvrage et vous pourrez les proposer auprès de plusieurs enseignes de magasin éditorial, les vendre auprès du public avide de connaître de nouveaux auteurs.

Je remercie toute l’équipe d’Autres-Talents.