Groupe CCEE L'autoédition au service de votre talent 0 Contact 04 42 36 94 06
serviceclient@autres-talents.fr
Lundi au vendredi : 9 H / 12 H - 14 H / 19 H
Vous êtes ici : > > > Comme la vie me gâte
couverture du livre Comme la vie me gâte écrit par Devos Dominique

Devos Dominique

Comme la vie me gâte

12.00 € TTC

Frais de port inclus France
Métropolitaine uniquement

180 pages
Carré : 15 x 15 cm sur papier 80 g offset
Style litteraire : Roman
Numéro ISBN : 978-2-35682-109-6

Présentation de Devos Dominique


Dominique Devos est au service des jeunes, qu'il accompagne avec son équipe enseignante dans le collège, qu'il dirige. Homme passionné de couture, de peinture et d'écriture. Il se livre ici à un exercice périlleux : celui de parler de nous, de vous, de lui… au travers du regard d'un enfant. C'est drôle, "oui, Mônsieur !".

C'est frais. C’est surtout écrit pour passer un moment agréable, une façon de s'échapper du quotidien. A lire sans modération. A servir avec une Gaufrette.

Présentation de Comme la vie me gâte


« La vie, c’est comme une gaufrette. C’est croustillant si on la croque à pleines dents, sinon elle s’émiette. Elle n’a pas de goût. »

Tom est un enfant sage, un peu espiègle, qui au travers des rencontres, côtoie la vie au rythme de son Papito chéri et de sa Mamita. Il grandit de l’expérience des autres, des personnages touchants parfois, émouvants et surtout amusants. Il découvre la vie simple au quotidien, celle d’un enfant qui aspire avoir un jour un chien.


Extrait du livre écrit par Devos Dominique


« La douche Tarzan »

Vous avez déjà pris une douche « Tarzan », vous ? D’abord, vous vous glissez dans la douche, puis vous tournez le bouton sur eau chaude et… l’eau jaillit, mais elle est tellement froide que vous faites « Tarzan » sous la douche. L’eau froide, ça vous réveille l’animal qui est en vous. Ça vous secoue, ça vous fige. Droit comme un piquet, les mains serrées le long du corps, le regard fixe, le cerveau congelé, le poil dru, la choucroute sur la tête, l’appel de la jungle retentit dans toute la salle de bains. Même le savon a peur.

C’est ça une douche « Tarzan » : pour les hommes, uniquement pour les hommes. Premiers moments de bonheur du matin.

Dehors le village s’anime. Mode rinçage. Il pleut. C’est l’heure. Les premiers klaxons. Un café chaud, une tartine au beurre.

« Où sont les clés ? »
Le café remonte doucement dans la gorge serrée.

« Où sont ces fichues clés ? »
Télématin se termine.

« Zut…, il est où Tom ? T’es en retard, allez vite ! »
Tarzan for ever.

Dehors, la jungle s’éveille. Dans la voiture, direction l’école. Sur la route, le lion veille au feu rouge, le moteur grogne. La radio donne les bonnes nouvelles du jour : « trois morts…, une explosion…, une prise d’otages… ».

Vert ! Papa fonce. Il évite un rhino à droite, une autruche à gauche, un pingouin un peu plus loin.

Coup de feu ! Une mobylette pétarade. Un zébra, une ligne blanche…

Klaxon-nage ! L’adrénaline monte. La bourse a encore chuté. Le temps est gris. L’école approche.

« Tom, tu as ton cartable ? Tu manges à la cantine. A ce soir mon chéri, fais de ton mieux ! »

Silence. Dans une nuée de fumée sans plomb, Tom s’éloigne. La cloche de l’école retentit.

La ville travaille, l’école travaille, je travaille, Papa baille.

Je m’appelle Tom. Je vais à l’école Saint-Juste. J’obéis bien à ma maîtresse et le soir je rentre en bus.

Ce soir au souper : du « Micro-ondes », mode décongélation, c’est chaud. Fin de « questions pour un champignon ». Maman rentre. Papa somnole.

« Alors mon chéri, cette journée d’école ? Tu as appris de nouvelles choses ? Tu as fait tes devoirs, tu as mangé, brosse tes dents, pipi et au lit mon trésor. »

Maman est fatiguée, c’est moi qui vais au lit.

21 heures, la jungle dort.

C’est comme ça une journée de la semaine pour un enfant. Tous les jours à peu près la même chose : dodo, école, devoirs, bisous et au lit.

Tous les jours, oui, mais heureusement il y a les weekends et surtout le dimanche pour être en famille.

Dans ma famille, il y a Maman, Papa, Papito, Mamita, Tonton Raymond, Tata Liza et leurs enfants.

Il y a aussi les amis de la famille. Sacha, Marie et leurs enfants et puis il y a la famille des amis et leur chien.

Les vacances approchent. Je vais les passer dans le village. J’aime beaucoup les vacances. Je peux voir souvent mon Papito. Et il y a la moisson de Sacha.

Dimanche matin

C’est beau un village le dimanche matin. C’est fleuri. C’est calme. A partir de 7 heures, l’église sonne le rappel. En face de l’Angélus, le café les « pattes grises ». A chacun ses confessions. D’un côté avec Monsieur le curé, de l’autre avec une bonne cuvée. Rien de tel qu’un ballon de rouge avant l’ouverture de la chasse. Rien de tel qu’une bonne messe pour Madame et ses œuvres pour prier pour un monde meilleur. Pendant que Monsieur tire au fusil, Madame tire la langue, l’un pour un sacré coup, l’autre pour le sacré. Alléluia.

J’adore cette église. Elle est grande, blanche, d’époque. Je n’y suis jamais rentré. Je préfère l’extérieur. Pour l’instant, je préfère lire les histoires fantastiques de héros venus du soleil levant alors que d’autres préfèrent entendre Monsieur le curé dire qu’il faut prier pour notre salut. Alléluia.

C’est beau un village le dimanche avec les tout-propres qui nettoient tout ce qu’ils peuvent. La façade de la maison, le trottoir, la voiture, le garage, de nouveau le trottoir, le balai, le seau, les chaussures, tout quoi. Il n’y a rien de tel que le travail bien fait. Pendant que sur le trottoir d’en face, Madame je-sais-tout-surtout-
le-monde guette un badaud pour lui expliquer qu’il n’y a plus rien qui va dans ce monde, qui vous fait un commentaire sur tout et tout le monde.


Témoignage sur l'autoédition de Devos Dominique


Sabar…

C'est ce que disent les Balinais constamment. Sabar…
Patience !!! patience !!!

C'est exactement ce que l'on peut dire de Karim.
Il est d'une patience incroyable.

Ce qui vous permet d'être rassurés sur l'avancée de votre livre.

Après il vous revient de lire, relire, rerelire, rererelire votre ouvrage et
le corriger. C'est fastidieux mais Sabar !!!!

bravos autres talents, vous en avez également.

Dominique Devos nouveau "autres talents"
auteur de "Comme la vie me gâte"