Groupe CCEE L'autoédition au service de votre talent 0 Contact 04 42 36 94 06
serviceclient@autres-talents.fr
Lundi au vendredi : 9 H / 12 H - 14 H / 19 H
Vous êtes ici : > > > Les bonnes portes
couverture du livre Les bonnes portes écrit par Drahi Meyer

Drahi Meyer

Les bonnes portes

21.90 € TTC

Frais de port inclus France
Métropolitaine uniquement

372 pages
A5 : 14.8 x 21 cm sur papier 80 g bouffant ivoire
Style litteraire : Roman
Numéro ISBN : 978-2-9556060-0-1

Présentation de Les bonnes portes


Ce livre est basé sur l’histoire vraie d’un enfant aux sentiments et à la sensibilité accrue en quête de la vérité sur le passé de ses parents qu’il soupçonnait à juste titre douloureux, percevant au fil du temps le plus souvent sous forme de flashs instantanés, les émotions, les chagrins et parfois même le destin de certaines personnes y compris de lui-même, guidé probablement par la recommandation de son père lors de son enfance à n’entrouvrir que « les bonnes portes ».


Extrait du livre écrit par Drahi Meyer


Dès ma toute petite enfance, et malgré l’amour de mes parents, j’avais compris que quelque chose ne tournait pas rond dans notre famille remplie de secrets, et pour avancer, je n’ai eu de cesse que de rechercher cette vérité tant cachée.

Très jeune, je souffrais déjà de comprendre notre miséreuse vie, mais curieusement jamais sur mon sort mais sur celle des autres, cela devait probablement être dû à notre éducation basée sur la morale et la religion, s’empêchant toute envie de notre prochain.

Parallèlement je ressentais déjà des sensations étranges sans pouvoir contrôler comment elles apparaissaient, comme ces visions instantanées déclenchées à la suite d’un simple signe, d’une parole ou d’un contexte même des plus banal, faisant souvent apparaître hélas une fin pas toujours heureuse en me laissant dans une tourmente difficilement supportable et surtout inracontable de peur de n’être pas pris au sérieux.

Ces perceptions dont au début je n’en tenais pas garde, prenaient de l’importance au fur et à mesure de leurs issues réelles telles que je les avais imaginées, luttant sans cesse pour les chasser de mon esprit allant jusqu’à m’en hanter la nuit dans des rêves qu’il m’arrivait même de contrôler. En effet, avec le temps j’appris que je faisais partie de ces 3 % de français comme étant un rêveur lucide, c’est-à-dire avoir conscience durant un rêve d'être en train de rêver et de pouvoir le cas échéant en prendre le contrôle.

Est-ce cette sensibilité, facilement touchée par l’humeur et l’émotion d’autrui avant même que je lui adresse la parole qui m’octroie parfois cette capacité à détecter le sentiment que l’autre dissimule ou ressent alors que ce dernier n’a peut-être même pas conscience de son propre état ; Ou rien ne m’échappe, m’invitant à instiguer même le plus petit détail, d’analyser ce qui m’entoure et d’en saisir les différentes facettes en me posant sans cesse des questions. Cette conscience perfectionniste, cette impossibilité de lâcher prise tant que ma tâche n’est pas terminée, cette détermination aux sens imaginatifs avec une tendance à peut-être en exagérer les faits, me laissant surtout dans un état de nerfs accompagné d’angoisse allant jusqu’à m’en hanter la nuit dans des rêves qu’il m’arrivait même de contrôler faisant partie de ces 3 % de français comme étant un rêveur lucide.