Vous êtes ici : > > Utilité d'une couverture de livre
BAISSE DES PRIX SUR LES IMPRESSIONS DE LIVRES
Impression de livre 676.29€ TTC
Livraison comprise
300 exemplaires
Format : 15.8 x 24 cm
150 pages Noir Recto Verso
Affiche A3 121.27€ TTC
Livraison comprise
200 exemplaires
Format : 29.7 x 42 cm
Quadri Recto
Impression de livres 217.9€ TTC
Livraison comprise
15 exemplaires
Format : 21 x 21 cm
52 pages Quadri Recto Verso
Création de la couverture 158.25€ TTC
Livraison comprise

Format : 148 x 210 mm
1e et 4e de couverture
Faire un devis en ligne imprimer son livre imprimer le livre en couleur imprimer une brochure mise en page d'un livre création de la couverture d'un livre demandez un devis personnalisé

Tout savoir sur la couverture d’un livre dans l’édition


Cet article vous présente un point sur les éléments indispensables à connaître sur la conception graphique et technique de la couverture d’un livre. Souvent appelée à tort la page de garde d’un livre, nous pouvons donner pour définition à la couverture : qu’elle va servir à protéger le livre et lui donner de la tenue. Que la couverture soit rigide ou souple, qu’elle soit en carton, tissu, cuir ou imprimée sur du papier, le fait de réaliser une belle couverture de livre répond avant tout à un besoin marketing.


Offrez-vous une couverture de livre originale et unique


Parlons de la création de couverture de livre : c’est une étape clé de votre succès. Vous l’avez remarqué, les industriels et les marques investissent des fortunes dans le design et le packaging. Pourquoi ? Parce qu’ils savent qu’un bel objet se vend mieux. Et pourquoi nous préoccupons-nous tant de notre apparence physique ou vestimentaire ? Parce que nous savons que la première image que l’on renvoie est capitale.

En autoédition, c’est pareil : votre livre retiendra l’attention et se vendra mieux si sa couverture a belle allure, si elle annonce, par sa qualité esthétique, une œuvre pensée et aboutie. Il faut donc apporter un soin tout particulier à la réalisation de la couverture de votre livre.

C’est cette qualité esthétique et ce savoir-faire dans la création graphique de couverture que vous apportent autres-talents.fr. Vous n’avez donc pas forcément besoin de savoir comment faire la couverture de votre livre, ils sont là pour ça.
Une création graphique personnalisée

La conception de la couverture d’un livre est entièrement personnalisée. Ce sont des graphistes qui la conçoivent, et non un logiciel. C’est indispensable pour obtenir un résultat de qualité.


Bien composer sa couverture de livre : écueils, intérêts et astuces


Quels éléments pour réaliser une couverture


Dans le monde de l’édition et de l’imprimerie de livres, la couverture est composée d’un seul bloc. La raison est simple et c’est dû à la fabrication, la couverture est imprimée en planche, à part, sur un papier spécifique et ensuite façonnée pour recouvrir le bloc des pages intérieures.

Ainsi une couverture se présente de gauche à droite : la quatrième de couverture, le dos ou tranche et la première de couverture (sauf dans le cas des mangas ou l’ordre est inversé). De même on parle d’impression recto seul parce que ces trois éléments sont sur la même face de la feuille (le recto) avant d’être rainé, encollé, plié et rognée.
 

L’intérêt de la première de couverture


Une première de couverture de livre séduisante peut vraiment décupler vos ventes.


La Une, page stratégique pour le succès de l’édition de votre livre


Mais qu’est-ce qu’une couverture de livre séduisante, et comment la réaliser ? Hormis le cas des auteurs à succès, dont le nom constitue un argument de vente en soi, la première de couverture d’un livre, appelée aussi « une » est essentiellement constituée d’un titre et d’un visuel. Ce sont donc, les deux éléments commerciaux décisifs dont dispose l’auteur pour capter l’œil et aiguiser la curiosité de son potentiel lecteur.

Et là, c’est le professionnalisme des graphistes qui fait la différence :
Des miracles chaque jour, mais… Avec ses petits génies de la retouche photo, l’équipe de graphistes d’autres-talents.fr sait tirer le meilleur parti de vos éléments photographiques. Une photo ordinaire se transfigure sous leurs doigts experts en superbe création iconographique. … attention aux pixels !

La seule limite de leurs possibilités réside dans la résolution des photos : un minimum de définition est nécessaire et les pixels absents ne peuvent s’inventer… La résolution des photos pour l’impression requiert un minimum de 3 millions de pixels en 1 440 x 2 160. Si les photos sont plus petites, les photos seront pixelisées à l’impression, et votre couverture risque d’en pâtir sérieusement. Vous vous offrez de super graphistes : pour leur permettre de vous offrir la couverture qui vous correspond, soyez vigilants sur la qualité des photos que vous leur transmettez.


Les polices de caractère pour une couverture


Style des caractères, échelle horizontale et verticale, corps, couleurs, espacement des lettres… rien que pour la façon de mettre en page le titre du livre, les possibilités sont innombrables, et choisir la plus pertinente requiert une solide expérience et un savoir-faire spécifique. L’important est de rester très lisible pour que le titre du livre en première de couverture se voit de loin.
Une police manuscrite en petit sera toujours moins lisible (même si vous la trouvez plus jolie) qu’une police bâton en très gras. Il faut toujours avoir un bon compromis en esthétisme et lisibilité. Si vous avez des doutes, faites une impression et montrez votre couverture à vos familles ou amis. Vous pouvez également faire un montage sur un livre existant pour voir ce que votre maquette donne dans un rayonnage ou sur une table.


Bien choisir le visuel de couverture


Le choix du visuel de votre couverture, et son traitement graphique donneront au prospect un avant-goût du sujet de votre livre, et de la manière dont vous l’avez abordé. Des couleurs nuancées ou au contraire vives et franches, un effet de flou, ou à l’opposé, une précision extrême dans le trait évoqueront des ambiances différentes. Une photo explicite, ou plus hermétique feront de même.

Ainsi, votre potentiel lecteur pourra se sentir concerné et intéressé, avant même de savoir quel est le sujet de votre livre, attiré, étonné et pour finir conquit par l’originalité graphique et l’esthétique de la couverture de votre livre. Le premier pas (le plus difficile à obtenir) vers l’acte d’achat succès est franchi.

Choisissez les éléments dessins ou photos (que vous pourrez soit avoir en stock, soit acheter sur des sites de vente de photographie en ligne ou acheter directement à un photographe de votre entourage ou à un dessinateur de talent). Le cadre est plutôt déconseillé, plusieurs maisons d’édition ayant déjà fait cette option dans leur collection, mais si vous êtes fan prenez suffisamment de marge de sécurité pour qu’une éventuelle erreur de coupe ne fausse pas la symétrie (au moins 10 mm).
Avec autres-talents.fr, la couverture de votre livre profite de la compétence de graphistes très expérimentés en édition et en autoédition. Vous êtes assuré de disposer d’une réalisation graphique qui correspond à votre attente. Aucune commune mesure avec les mises en page automatiques proposées par ici ou par là, et qui vous assurent seulement une grande banalité et une amère déception. Avec autres-talents.fr, vous mettez toutes les chances de votre côté pour que votre livre autoédité soit un succès.


Une photo c’est beau mais une photo retouchée c’est la panacée !


Vous avez réalisé votre couverture, vous êtes satisfait, mais vous n’avez pas vu, vous ne savez pas ! Dans l’édition on n’envoie jamais un visuel graphique ou non en impression sans retouche. L’objectif est simple, donner de la valeur ajoutée au visuel, le rendre superbe : éclaircir la photo, nettoyer les couleurs, donner de la force aux couleurs, faire ressortir les noirs et les profondeurs et j’en passe… c’est un métier ! Dans les forfaits création ou adaptation d’autres-talents.fr les photos de votre couverture sont systématiquement retouchés par nos soins. Nous ferons toujours le maximum pour sublimer vos intérêts.

La 4e de couverture reste cruciale


La quatrième de couverture, où l’acte d’achat se conclut


Vous avez accroché votre lecteur potentiel. Il a aimé la couverture de votre livre. Il veut en savoir plus. Il va lire le résumé placé à la der (quatrième de couverture). Il lira aussi sûrement les quelques lignes qui vous présentent. Il décidera alors si tous ces éléments lui donnent suffisamment envie de lire votre livre pour passer commande. Vous l’avez compris, ces deux textes devront donc être particulièrement puissants et vendeurs pour parachever la conquête de votre lecteur.


Des économies sur la diffusion Amazon


Pour la diffusion en auto édition, les approches sont très aléatoires en fonction des connaissances de chacun. Cependant s’approcher du bon sens, parfois n’est pas du luxe. Un conseil tout simple, vous faites un tirage à 100 exemplaires entièrement destiné à Amazon ! Pour économiser on peut directement imprimer la référence Amazon à la place du code-barres traditionnel. Cela vous économisera des frais de collage d’étiquettes. Au pire si vous ne vendez pas tout et que vous récupérez des ouvrages d’Amazon il ne vous sera pas très coûteux d’imprimer une planche de code-barres pour remplacer le code Amazon et le coller en quatrième de couverture avec pour objectif une diffusion en librairie.
 

La tranche ou dos du livre pour se démarquer dans une librairie


La tranche de la couverture du livre est l’élément visible pour retrouver rapidement un titre sur l’étagère d’une bibliothèque. Son épaisseur est directement impactée dans la fabrication par le nombre de pages et le papier retenu pour l’impression des pages intérieures. Cette remarque vaut également en librairie ou tous les titres ne sont pas sur des présentoirs ou des tables mais également en rayonnage.

Avoir une tranche de livre trop fine pour la couverture de son livre ne permet pas d’écrire de texte, ce qui fait un dos peu reconnaissable (surtout si le fond de la couverture est blanc). On estime à 6 mm l’épaisseur de la tranche pour pouvoir écrire du texte de façon significative. On peut également placer un logo mais il faut un dos un peu plus grand pour qu’il soit visible et reconnaissable, à partir de 10 mm. évitez un trait vertical au niveau du pli ou de faire un aplat juste sur la largeur du dos, ce type de pratique est ingérable au façonnage. Si vous avez peu de page à l’intérieur réfléchissez à un format plus petit qui donnera au final plus de page, augmentez un peu le corps de caractère de l’intérieur du livre ou l’espace entre les lignes. Vous pouvez également opter pour un papier de pages intérieures qui donnera plus d’épaisseur.

au contraire si vous avez une épaisseur de livre conséquente, profitez de cet espace pour prouver votre originalité et faire la différence avec les autres livres dans le rayonnage de la librairie.

autres-talents.fr 15 ans d’expérience en graphisme d’édition au service du succès de votre livre


Une création graphique personnalisée de la couverture comprise dans mon forfait couverture


La création personnalisée de la première de couverture et de la quatrième de couverture de votre livre est incluse dans le forfait en ligne couverture de livres en ligne. C’est une question d’éthique professionnelle. Spécialisés depuis plus de 15 ans dans l’édition, les graphistes d’autres-talents.fr se refusent à vous livrer une maquette banale et insipide. C’est contre leurs principes. De plus, ils tiennent à leur réputation, et à la vôtre, qui se décide aujourd’hui.

Le traitement créatif et professionnel de la couverture de votre livre par les graphistes d’autres-talents.fr contribuera à donner une image positive de votre ouvrage, à lui conférer de la crédibilité et à emporter l’adhésion de votre lecteur potentiel.
Autres-talents.fr, c’est l’assurance d’une couverture de qualité professionnelle au prix de l’autoédition.

 


Colorimétrie : RVB vs CMJN


Certains diront qu’il n’y a pas de différence entre un fichier en Rvb et un fichier transformé en Cmjn. Mais comme vous l’aurez compris, il n’en est rien. Il se peut que certaines couleurs ne changent pas mais ne vous trompez pas certaines couleurs se ternissent irrémédiablement. A notre connaissance seule les suites adobe, permettent la gestion du Cmjn, par exemple photoshop. Il me semble que c’est possible sous the Gimp mais c’est assez compliqué à mettre en place.

Les fluos Rvb ne se traduiront jamais en CMJN. Vous voulez un fluo c’est possible mais sur des machines plus coûteuses qui gèrent une 5e ou une 6e couleur, particulière, votre fluo ! Mais sinon il faudra se contenter de l’impression en Cmjn traditionnelle.
De même pour des tirages supérieurs à 1 000 exemplaires vous pouvez ajouter une couleur spécifique comme la couleur or, la couleur argent, les fluos, on parlera ici, de couleur pantone. Les couleurs pantones permettent d’être assuré de la couleur qui sera imprimé grâce aux référenciers qui nous servent de comparateurs.

Avec autres-talents.fr votre bon à tirer qu’il soit en pdf ou papier sera toujours en couleurs CMJN pour que vous puissiez vous rendre compte de la dérive des couleurs.


Pour imprimer sa couverture quel type et quel choix de papier ?


Les couvertures souple ou semi-rigide


Pour les couvertures souples, on parlera plutôt de revue ou de brochure ou le papier intérieur peut-être le même que le papier qui compose la couverture. Concernant les livres a proprement parlé (romans, recueils et autres livre composés de texte) on préférera des cartes graphiques ou du papier couché à fort grammage. En tout état de cause ce sont les machines d’impressions qui imposent l’épaisseur et la rigidité du papier pour la couverture et ce facteur est croisé avec la technique d’encollage. Le tout devant assurer souplesse et solidité à l’ouvrage.



Les couvertures rigides contre-collée sur carton


La couverture est rigide avec une impression sur papier couché puis contre collé sur du carton et rembordé vers l’intérieur, des pages de garde sont contrecollés à l’intérieur pour cacher le rembordage et finir le travail proprement. Les pages de garde ne sont pas imprimées ce sont les pages blanches au début et à la fin du livre. La couverture rigide, cartonnée à un coût qui augmente de 30 % le prix total. Il faut donc les réserver pour des tirages plutôt importants si on souhaite avoir un prix unitaire correct et, ce, même si les livres avec couvertures cartonnées se vendent plus cher.



Les couvertures à rabats


Comme son nom l’indique, on va imprimer une couverture plus large afin de pouvoir rabattre un ou deux des côtés vers l’intérieur. Ainsi le rabat d’une couverture peut répondre à deux objectifs.

> Rigidifier encore un peu la couverture, le livre aura un peu plus de tenu.

> Ne pas imprimer une couverture recto verso, et imprimer un texte supplémentaire sur le/les rabat(s).

Ceci dit, avec un peu de technique on peut également imprimer un livre avec couverture à rabats et avec une micro-perforation qui permettra le détachement d’un marque-page. Une couverture originale est un peu plus chère à produire. Mais quand on souhaite ce type de finition il faut avoir une idée établie et un plan bien défini. Notez que la taille du rabat peut-être optimisé dans certains cas parce que mécanisable. Prévoyez des rabats de 9 cm, c’est mécanisable donc à un meilleur coût. Ce qui vaut pour un marque-page peut valoir pour un bulletin de souscription.


Les bandeaux


Nombre de prix littéraires sont diffusés avec un bandeau. Vu que lorsque le livre est imprimé on ne saura pas s’il va être primé. Il est beaucoup moins coûteux d’imprimer un bandeau de couverture, mentionnant le prix littéraire. On a tous à l’idée le bandeau rouge du prix Goncourt si caractéristique. Outre l’ultra visibilité de la couleur rouge, c’est maintenant devenu une marque de fabrique.

On peut également imaginer faire un bandeau directement sur sa couverture pour faire la sortir du lot et la rendre plus attractive et faire passer une information cruciale.


Les jaquettes ou sur couverture


Tout le monde connaît le principe de la jaquette qui vient complètement recouvrir la couverture grâce à des rabats. Cette sur couverture est imprimée sur un papier plus fin que la couverture traditionnelle. Il a donc plus de souplesse pour une pose facile. En règle générale on reprend la couverture existante on peut également utiliser les rabats pour ajouter des visuels ou du texte (citation, courte préface, mot de l’auteur…).



Le pelliculage


Le pelliculage est un film plastique de quelques microns qui est collé sur la totalité du recto de la couverture. Tout le monde connaît les pelliculages brillants (qui renforcent les couleurs), les pelliculages mats qui donnent un aspect sobre. Le pelliculage protège la couverture tout en lui assurant une finition de qualité. Il existe depuis quelques années un nouveau pelliculage, dit : « touché soyeux » (soft touch en anglais), c’est un pelliculage mat avec un touché velouté.



Le vernis sélectif et le gaufrage


Dans certains cas et pour les éditions les plus luxueuse on optera pour un livre qui aura une couverture avec un vernis sélectif en plus du pelliculage ou bien un gaufrage (ce qui revient à creuser la couverture sur certaines zones par emboutissage). Il faut donc le prévoir en amont pour avoir des zones assez grandes pour permettre de voir le vernis ou le gaufrage et que l’effet visuel souhaité soit visible et donne la plus-value escomptée. Il existe également des vernis gonflants qui vont donner un effet de texture sur les zones choisies.



La matière des couvertures de livre


Comme tout objet, la couverture d’un livre peut également se justifier sur d’autres matières que le papier. On pensera rapidement à la couverture en cuir ou en tissu dans le luxe extrême avec un dorage à chaud et des gaufrages. Mais on peut tout aussi bien imaginer une sur-couverture en matière plastique, ou une couverture en bois par exemple. Si rien n’est impossible, attention toutefois les coûts de ce type de finition sont assez importants. Entre un livre unique réalisé par un artisan et une grosse série industrialisée le prix unitaire va fortement varier.



Les bonus et ajouts à une couverture


La couverture étant un support extérieur on peut l’utiliser pour ajouter des bonus. Par exemple un CD ou un DVD, mis dans une pochette plastique il est ensuite collé en troisième de couverture avec un point colle repositionnable. Et ce qui vaut pour un cd peut valoir également pour une carte de visite, un dépliant ou un bulletin de souscription ou tout autre support du moment qu’il est fin et qu’il ne pèse pas trop lourd.

On peut également penser pour les livres qui comportent plusieurs Tomes des boîtiers (coffret) en carton, avec impression. Un coffret reste tout de même un investissement, il faut que tous les livres soient sortis afin de savoir exactement l’épaisseur du coffret à fabriquer.

Toujours dans le cas de plusieurs Tomes, des tranches des livres successifs qui font apparaître un visuel complet, ce qui aura un bel effet sur votre étagère et encouragera les lecteurs à se procurer les suites pour compléter le visuel. De même que pour le coffret ce type de dos de livres doit être appréhendé dans son ensemble, et il vaut mieux avoir la taille de tous les dos de livres pour obtenir un résultat satisfaisant.



Les droits d’auteur concernant les éléments qui composent la couverture d‘un livre


Les éléments visuels et les textes


Ces éléments doivent vous appartenir ou si ce n’est pas le cas, vous devez avoir une autorisation signée du propriétaire voir plus d’information à ce sujet sur les droits d’auteur et les droits à l’image. Cependant vous pouvez acheter des photos sur internet et les modifier, faire quelques citations, brèves bien entendu…



Les droits du concepteur d’une couverture


Comme toute production graphique, la couverture d’un livre répond à des droits d’auteur pour celui qui l’a conçu. Ainsi reproduire un modèle à l’identique même pour se faire plaisir n’est pas autorisé par la loi.
 

Les informations obligatoires sur une 4e de couverture


Si le livre n’est pas destiné à la vente, nul besoin d’isbn ou de noter le prix en 4e de couverture. Par contre si le livre est commercialisé, c’est impératif. Le prix de vente en boutique est obligatoire suite aux lois Lang sur le prix unique du livre. De même si vous ne mettez de code-barres en 4e de couverture le libraire risque de ne pas accepter votre livre. L’isbn étant à titre facultatif et reprend les chiffres du code Isbn. Il faut prévoir la place en bas de la 4e de couverture pour ces informations au moins 4 cm de haut et 5 cm de large.

Avec autres-talents.fr le code-barres est réalisé par notre logiciel de code-barres et intégrer à votre couverture et cela même dans les forfaits impression de livres.


Quels outils pour réaliser soi-même la couverture de son livre


il existe différentes façons de concevoir une couverture pour son livre. Les méthodes professionnelles avec des outils de composition professionnels tel que des logiciels comme adobe photoshop ou adobe indesign, quark express.

Mais beaucoup d’auto-éditeurs souhaiteront réaliser par eux-mêmes leur couverture. Dans ce cas dans la plupart du temps vous pourrez utiliser des logiciels de traitement de texte comme Word ou Open office, ou pour le traitement d’image the gimp. Ces logiciels ne sont pas forcément adaptés pour la création de couverture qui demande un pas mal de précision. En outre ces logiciels ne gèrent ni les traits de coupe, ni l’espace colorimétrique CMJN, ni les fonds perdus.
 

Ultime recommandation, que vous réalisiez la couverture vous-même ou que vous la confiez à nos graphistes, montrez-la à votre entourage, collègues de bureau, amis, même si toute critique et bonne à prendre et souvent les goûts et les couleurs ne se discutent pas.

Témoignage sur l'auto-édition

Maher Colette
Technique Nadeau

Par le biais de OCA librairie B to B, qui est en charge de la distribution du livre, je suis entrée en contact avec le Groupe CCEE. Je n’ai que des éloges à adresser à cette compagnie et à son directeur Monsieur Karim Belarbi. Celui-ci m’a apporté tout le support utile à ma démarche, il m’a facilité la tâche. Il a mis en place des textes publicitaires et des liens sur le web pour une meilleure visibilité du livre.

Campfort Samuel
Ambroise Baumière

L'expérience de la publication d'un premier roman est unique, cela va sans dire ! Et de concrétiser la sortie d'« Ambroise Baumière » avec Autres Talents a été, pour ma part, une solution enrichissante et gagnante tant grâce aux contacts avec Karim Belarbi qui, par sa présence et ses conseils, m'a permis d'améliorer mon tapuscrit avant l'envoi chez l'imprimeur, que grâce à la possibilité de proposer mon livre à un large public via leur site internet et le lien avec le mien, à savoir : Singulières Écritures.

Voir sa parution en auto-édition

Honvault Richard
Jeune centriste au pays de la droite marionnette : mon engagement pour Boulogne-sur-Mer

Le résultat est au-delà de mes attentes. Les 1 000 km qui nous séparent n’ont pas gêné : - jamais avare de conseils sur la présentation ; - précieux correcteurs orthographique et typographique jamais inutiles ; - conception de la couverture ; prix absolument imbattable pour un travail de grande qualité ; - une écoute et une aide pour les démarches administratives etc.

Les derniers livres imprimés

Dans le jardin de mon espoir Dans le jardin de mon espoir
Mohammad Zaman Hossein Khel

Collection : Littéraire
144 pages
Prix : 13.00 € TTC
Tout n'est que paradoxe Tout n'est que paradoxe
Aimer Marie

Collection : Littéraire
100 pages
Prix : 14.69 € TTC
Passeport pour la fortune Passeport pour la fortune
Tardy Gil

Collection : Savoir
166 pages
Prix : 22.50 € TTC

Coup de cœur

Historiette et autre divertissement Historiette et autre divertissement
Godin Stéphane

Collection : Littéraire
272 pages
Prix : 21.30 € TTC