Groupe CCEE L'autoédition au service de votre talent 0 Contact 04 42 36 94 06
serviceclient@autres-talents.fr
Lundi au vendredi : 9 H / 12 H - 14 H / 19 H
Vous êtes ici : > > > Codes Condorcet
couverture du livre Codes Condorcet écrit par de Wasseige Olivier

de Wasseige Olivier

Codes Condorcet

29.27 € TTC

Frais de port inclus France
Métropolitaine uniquement

532 pages
15.8 x 24 cm
sur papier 80 g offset
Style litteraire : Policier
Numéro ISBN : 978-2-35682-166-9

Présentation de Codes Condorcet


Début 2009, Olivier de Wasseige démarre l'écriture de "Codes Condorcet", un roman policier, à titre de loisirs. Le 11 février, la démission du Pape le laisse pantois : que faire ? Editer le livre dans le même timming avec sortie juste avant l'été ? Ou accélérer et boucler la parution en quelques jours, pour profiter de cette opportunité : faire découvrir le nouveau Pape, élu par le Conclave de manière inattendue !

Ce roman policier est nous permet de vivre l'élection d'un Pape, en 2009, dans le cadre d'une histoire qui fait la part belle aux techniques de communication modernes ; internet : réseaux sociaux.


Extrait du livre écrit par de Wasseige Olivier


Vendredi 7 août 2009. Il est 13 heures. Dans la majorité des pays européens, la plupart des radios et télévisions nationales ou locales lancent à cette heure le générique de leur journal parlé ou télévisé de la mi-journée. Chacune a programmé la séquence des informations à annoncer, en fonction de l’actualité internationale, nationale, régionale, locale, et en fonction de ses priorités éditoriales, de ses publics d’auditeurs, de ses sensibilités.

La chaîne de télévision française TF1 commence son journal par les informations météo du jour, prédisant le retour des orages pour l’après-midi. Puis son premier vrai sujet concerne la « garantie soleil » que certaines compagnies d’assurances commencent à proposer à leurs clients, leur remboursant une partie des frais de leurs vacances en cas de déficience d’enso-leillement. Suivent des sujets sur le parcours du combattant dans l’octroi de crédits aux particuliers, ainsi que sur les nombreux Français qui sont pris au piège du surendettement.

À 13 h 07, alors que Jacques Legros*, le présentateur du journal télévisé de TF1, commence à introduire un sujet concernant la situation des maraîchers français face à la concurrence espagnole, les téléspectateurs sont surpris par le brusque changement de voix de celui-ci. Il bafouille, semble parler mécaniquement en lisant le texte du téléprompteur, et son index appuyé sur son oreillette pour mieux coller celle-ci à son oreille est la meilleure indication qu’il est en train d’écouter, tout en parlant, ce qu’un collaborateur en régie lui souffle. Et soudain, les mains tremblantes, la voix hésitante, il décide de stopper net la lecture des phrases qui défilent devant ses yeux, lesquels ne suivent de toute manière plus le mouvement de lettres qui semblent danser, bouger, s’effacer… Et il annonce sourdement : « Mesdames et Messieurs, on m’apprend que le pape Benoît XVI* est mort ce vendredi vers 12 heures 35 minutes. La nouvelle vient d’être annoncée par Radio Vatican, relayant un communiqué officiel de la Salle de Presse du Saint-Siège. Nous vérifions ces informations et nous vous tenons informés dès que possible. Et parce que la vie continue, et que tant que nous n’avons rien d’autre d'officiel à vous communiquer, nous reprenons sans transition le cours de notre journal. »

Posément, il se racle la gorge, rappelle que son sujet concerne les maraîchers français, fixe le téléprompteur et se remet à une lecture attentive de celui-ci, prenant soin de paraître le plus calme possible : « Eux aussi sont coincés entre les millions d’euros à rembourser à l’Europe et les millions de fruits et légumes qu’ils n’arrivent pas à vendre. Je veux parler des producteurs français qui sont inquiets, et ce ne sont pas les quinze millions d’euros d’aide d’urgence promis par le ministre de l’Agriculture qui peuvent les rassurer tout à fait. Pour eux, euh, le vrai problème vient plutôt des coûts de production, qui ne sont pas les mêmes de part et d’autre des Pyrénées. Patrick Houpert* et Jean Del Guidice. »

Le téléspectateur peut alors voir le début du reportage au sujet de Bernard, producteur de pêches, filmé dans ses cultures. Avec ce texte qui défile en continu en bas de l’écran : Le Vatican a annoncé la mort de Sa Sainteté le pape Benoît XVI ce vendredi 7 août 2009 à 12 h 35. Décalage complet et surréaliste entre une information économique et politique, aux enjeux locaux, et une nouvelle qui devrait susciter un tremblement médiatique planétaire.

Les secondes semblent interminables aux téléspectateurs qui regardent ce reportage, qui ne dure pourtant qu’une grosse minute.


Témoignage sur l'autoédition de de Wasseige Olivier


Démarrée en 2009, l’écriture de mon roman policier s’est terminée le 10 février ! L’histoire tourne autour de la mort du Pape et de l’élection de son successeur. Le 11, Benoît XVI démissionne ! quelle opportunité pour moi ! à condition que le livre sorte vite, très vite !

Autres Talents a fait des miracles (de circonstance !)… Réactivité, écoute attentive, créativité pour la couverture, gestion des expéditions, etc. Tout a été mis en œuvre pour qu’un minimum d’exemplaires puissent être à disposition pour commencer la vente avant le début du conclave… La qualité du livre produit est parfaite ! J’avais regardé de nombreux concurrents, mais aucun n’offrait un service aussi rapide, et certains ne dialoguent que par mail.

Dans le parcours du combattant de l’auto-édition, la première étape a été réellement facilitée par Autres Talents. Restent les étapes suivantes ! Mais je ne peux que recommander chaleureusement Autres Talents : leur slogan est « l’autoédition au service de votre talent », que je transformerais en « leur talent au service de l’auto-édition » !

Bàv
Olivier