Groupe CCEE L'autoédition au service de votre talent 0 Contact 04 42 36 94 06
serviceclient@autres-talents.fr
Lundi au vendredi : 9 H / 12 H - 14 H / 19 H
Vous êtes ici : > > > Les aventures de neige et la baleine du pacifique
couverture du livre Les aventures de neige et la baleine du pacifique écrit par POUBLON Marie-Simone

POUBLON Marie-Simone Les aventures de neige et la baleine du pacifique

19.50 € TTC

Frais de port inclus France
Métropolitaine uniquement

144 pages
A5 : 14.8 x 21 cm sur papier 90 g offset
Style litteraire : Jeunesse
Numéro ISBN : 978-2-9560804-2-8

Présentation de POUBLON Marie-Simone
éditeur de Les aventures de neige et la baleine du pacifique


Marie Simone Poublon est auteur, éditrice et chroniqueuse pour la presse sur des sujets de société, d’environnement ou de protection animale.

En juin 2016, elle a publié aux éditions Dualpha "Les oiseaux de la colère" qui retrace l’histoire de Giuseppe Belvedere mis à la rue à 65 ans par la mairie de Paris pour son activisme envers les oiseaux qu’il soigne et nourrit.

En mai 2017 elle publiait "Revin, Ardennes France le carnet d'une découverte". Ce livre est une balade dans le cœur de parc naturel régional des Ardennes mais surtout retrace neuf aventures vécues avec des habitants de Revin.

En Août 2017, elle a publié "Les ailes du paradis" co-écrit avec Giuseppe Belvedere. Ce livre choc est un livre-enquête dans lequel Giuseppe raconte l’histoire dramatique qu’il vit au quotidien (harcèlement policier, maltraitance, agressions). De nombreux témoignages ont été collectés par Marie-Simone Poublon. Le livre « Les ailes du Paradis » est disponible en version française et en version italienne.

Présentation de Les aventures de neige et la baleine du pacifique


Ce livre est un conte initiatique pour les jeunes de 7 à 107 ans. Il dépeint la beauté de la nature et de l'animal indispensables à l'homme et le met en garde contre ce qu'il détruit. Neige, l'héroïne est une petite perruche toute blanche, drôle, au caractère affirmé et gourmande qui découvre le monde des humains. Elle nous raconte avec humour et joie de vivre sa vie dans sa famille adoptive.

Un jour elle part au bout du monde, en Nouvelle-Calédonie. Elle y découvre les traditions, les secrets et les croyances du peuple kanak. Elle part à l'aventure en mer, sur terre et dans les airs. Elle rencontre une baleine du nom de Magali. Sur le "Caillou", le nom de l'île, elle se fera de nombreux amis, Root le kangourou, Emilie la sterne, Nono la pigeonne, Léon le lapin de l'île des pins, Migaloo le compagnon de Magali, Arc en ciel la perruche bleue. Ses aventures nous mèneront à la cascade de Tao, à Pouébo, Koumac ou encore à assister à la plantation de santal, l'arbre aux senteurs enivrantes. Magali aura un petit baleineau nommé Tatara. Il se fera enlever par le méchant et terrible Hidoku le capitaine du baleinier japonais. Neige mettra tout en oeuvre pour sauver le petit de ses amis Magali et Migaloo.

Tous, animaux et humains, aideront Neige qui a un plan pour lui sauver la vie. Ses amis kanak appelleront les Dieux. C'est ainsi que le Dieu de la mer et celui de la pluie repousseront le terrible Hidoku et son équipage. Neige écrira le livre de ses aventures et le lira à ses amis réunis pour le réveillon de Noël. Une surprise les attend. Arc en ciel et Nono ont tout prévu pour qu'il neige le jour de Noël et que l'esprit des dieux kanak soit honoré de ce beau cadeau…


Extrait du livre écrit par POUBLON Marie-Simone


Nous nous sommes préparés en moins de dix minutes. Robert avait dans sa voiture une combinaison de couleur bleue pour pti’Philo. Root avait revêtu un jogging très élégant de couleur orange. Quant à moi je n’avais pas à me changer !

Le temps d’appeler Nono sur mon portable et nous voilà tous partis en direction du champ de plantation situé à environ trois kilomètres de notre maison.

Anita venait de sortir les jeunes pousses du camion.
Nono était déjà là et expliquait à Anita comment elle allait faire pour être efficace.

Moi, je ne connais rien au jardinage mais je vais faire de mon mieux si Anita m’explique.

Mon plaisir c’est de m’amuser avec leurs chapeaux de paille. Je tire un morceau et hop ni vu ni connu ! je fais des réserves de pailles pour me fabriquer un nid dans ma branche d’orchidée.
Et, la cerise sur le gâteau c’est que je vais pouvoir faire un tout nouveau nid douillet.

Tous les ans j’ai une pêche d’enfer pour cette plantation ! C’est mon ménage de printemps !

C’est vraiment tout ce que je vais faire de mon après-midi. Cet après-midi, j’aurais aimé voir aussi Magali, Migaloo et le bébé Tatara. Mais j’aime bien être avec mes autres amis Nono et Root qui se démènent comme des diables pour faire plaisir à Anita.
Vive le travail du champ ! Vive la nature !

Pour un arbre coupé, Robert en replante trois. C’est la règle sur notre Caillou, sinon cela n’aurait pas de sens et la forêt mourrait. Très vite, si tout le monde coupait les arbres, il n’y en aurait plus.

Il faut travailler avec intelligence en donnant du sens à ce que l’on fait. Robert est fier de ça. Ils sont parfois sensés les humains !

Robert dit aussi que c’est pareil pour les poissons. Si on en prélève trop dans la mer c’est dangereux pour l’équilibre biologique. Il a même ajouté que tous les animaux de la terre étaient menacés. Moi j’ai peur !

Rudy dit “pas trop de chasse, pas trop de pêche, juste ce qu’il faut pour manger, pas plus”.

Mon petit doigt de perruche me dit qu’il va falloir reconsidérer les choses pour survivre dans l’avenir proche. Il y a déjà des pays et des continents qui ont disparus !

Je me suis remise à mon travail. Je pique la paille dans les chapeaux, sans qu’ils ne s’en aperçoivent et je pars en volant le plus vite possible planquer mon butin dans une vieille boîte à chaussures dans la maison.

J’en ai déjà fait quelques-uns des allers et retours !

Jimmy, qui était en congé mais qui travaille habituellement avec Robert à la fabrique de santal, est arrivé. Il s’est mis à parler musique australienne avec Philo et Root.
Il expliquait qu’il allait enregistrer un disque qui ferait le tour de l’île et peut-être plus loin si le producteur voulait bien. Il parlait de l’Australie, la Nouvelle Zélande et peut-être le Japon.
- Est-ce que tu peux m’accompagner à la guitare ? dit Jumbo.

J’avais compris que pti’Philo allait l’accompagner au studio d’enregistrement. Tous les trois s’étaient mis à chanter en travaillant. Robert était ravi !

Quant à moi, j’avais un plan. J’ai mis un disque d’AC/DC dans le poste radio d’Anita.
La cadence de plantation augmentait sur le titre de la chanson “Hells bells” on aurait dit une armée de fourmis !

Nono venait de me rejoindre. Elle avait terminé son travail. Maintenant nous allions pouvoir en finir avec la paille pour mon nouveau nid. Là j’avais avec Nono un sérieux coup de main !

Anita gesticulait en fredonnant. Vêtue de sa belle robe aux couleurs rose fuschia et aux grosses fleurs blanches, les cheveux remontés en chignon et noués avec un foulard rouge, elle plante à la chaîne les bébés santal. Anita est née sur l’île de Maré. Toute petite, elle chantait déjà des chansons traditionnelles.
Elle a même appris la chanson de l’hymne des jeux du Pacifique “Cilejë Trohem”.

Je me suis perchée sur le chapeau d’Anita avec Nono mais je n’ai pas tiré la paille pendant qu’elle chantait j’étais trop occupée à l’accompagner en sifflant. D’ailleurs vu le poids que nous faisions, surtout Nono, elle a vite senti que son chapeau n’y résisterait pas longtemps ! On s’est fait gronder.

Après trois heures de plantations et de construction de nid pour moi, nous étions exténués…...