Groupe CCEE L'autoédition au service de votre talent 0 Contact 04 42 36 94 06
serviceclient@autres-talents.fr
Lundi au vendredi : 9 H / 12 H - 14 H / 19 H
Vous êtes ici : > > > Plongée au Centre du Futur
couverture du livre Plongée au Centre du Futur écrit par Daunis Martial

Daunis Martial Plongée au Centre du Futur

13.00 € TTC

Frais de port inclus France
Métropolitaine uniquement

100 pages
A5 : 14.8 x 21 cm sur papier 100 g offset
Style litteraire : Littéraire
Numéro ISBN : 978-2-9560939-0-9

Présentation de Daunis Martial
éditeur de Plongée au Centre du Futur


Autodidacte, empirique et chaotique, Martial Daunis est auteur de poésies et nouvelles mais aussi musicien dans les sphères électroniques et plasticien, désireux de toucher à tout en sachant pertinemment qu'il faudrait plusieurs vies pour cela.

Présentation de Plongée au Centre du Futur


Une bouteille à la mer… Voici ce que vous allez lire. Je vais vous livrer dans les pages suivantes le témoignage profond d'une personne lançant un cri d’alerte à la figure du monde. Il est brut, touchant et violent. Prémonitoire ou non, je n’en sais rien encore mais ce témoignage n'est pas à mettre entre toutes les mains ou alors l’est justement. Il fait peur et rêver à la fois. Vraiment. Peur de par la profondeur sans fin qui en ressort. Rêver de par certains idéalismes extrêmes.

Le langage de cette personne semble quelquefois confus, cryptique ou simplement maladroit. Quoi qu’il en soit, on y ressent une détresse, un effroi dans ses mots ou un sentiment d’apaisement d’avoir mis le doigt sur certaines vérités.

Quoi qu’il en soit. Ces lignes ont été exhumées de cet immense océan que l'on nomme Internet. Livrées en pâtures sur les forums cryptés, le deepweb, et ensuite relayées dans les diverses cyber-communautés, regroupements argonautes des Internets, compilant autant le meilleur du génie humain jusqu’aux plus décadentes ou dégénérescentes des illuminations du cerveau de ce même homme dans un fatras immonde où l’unique espoir de trouver ce que l’on cherche est d’avoir de la chance ou une méthodologie poussée.

Des univers chaotiques où aucune morale et ni ordre n’y règnent si ce n’est l’existence pure des objets et, donc par cette existence, la possibilité de les approcher, les examiner ou les exhiber sans aucunes contraintes sous tous les angles avec pour seul tabou leur opposée inexistence.


Extrait du livre écrit par Daunis Martial


Ici, tout est permis sans aucun jugement de valeur. Seule l’observation est prônée jusqu’au plus profond voyeurisme. Des explorateurs guidés par leur soif d’aventure et de nouveau, battant de leurs cyber-chaussures les sols virtuels et vierges de toutes traces d’humanoïdes respectables. Ces univers sont comme les marées qui ne font aucunes disparités entre les différents objets et portent aussi bien les cadavres de ces réfugiés de guerre noyés que les œufs des coraux de la Grande Barrière et de ses récifs fabuleux. La mer est juste et impartiale. Elle offre le même monde pour chacun, pour tous ceux qui souhaitent s'en accommoder et prennent le temps d’y apprendre à respirer. Elle porte autant la vie que la mort sans aucun jugement. Les classes sociales n’existent pas dans la mer. Labyrinthe sans fin, strates plus ou moins enfouies, surface et profondeurs, ombre et lumière.

La plongée que je vais vous livrer est profonde et sa narcose insouciante arrive à pas feutrés, vous prend par la main pour vous faire admirer des grains de sable minuscules et les faire passer pour des arcs-en-ciel. Jusqu'à ce qu'il soit trop tard pour respirer et remonter. Et à ce moment précis, seulement à ce moment, la narcose disparaît et vous rend votre esprit avec ces quelques mots qui résonneront dans votre tête jusqu’à la dernière seconde :

« Voilà la fin mon grand. »

Le réveil est brutal et vous pose nez à nez avec l'infini.

Par souci de clarté, ce texte n’est plus encrypté comme je l’avais initialement trouvé. Dans le doute où cette même personne a rejeté (ou rejettera - j’avoue être un peu perdu avec ces espaces-temps) d’autres textes à la mer, voire des consignes ou des indications de survie selon le cas, je laisse ici la clé d’encryptage qui m’a permis de décoder ce message. Il est peu probable que je tombe deux fois sur une bouteille à la mer du même homme mais il n’est pas impossible que quelqu’un d’autre en croise sur son chemin. Ici ou ailleurs.