Groupe CCEE L'autoédition au service de votre talent 0 Contact 04 42 36 94 06
serviceclient@autres-talents.fr
Lundi au vendredi : 9 H / 12 H - 14 H / 19 H
Vous êtes ici : > > > Pourquoi tout ça
couverture du livre Pourquoi tout ça écrit par Mathieu Daniel

Mathieu Daniel Pourquoi tout ça

24.00 € TTC

Frais de port inclus France
Métropolitaine uniquement

338 pages
A5 : 14.8 x 21 cm sur papier 90 g offset
Style litteraire : Policier
Numéro ISBN : 978-2-35682-642-8

Présentation de Mathieu Daniel
éditeur de Pourquoi tout ça


Ce quatrième ouvrage a été écrit à La Charité sur Loire par un septuagénaire, Daniel MATHIEU, un Artiste créateur, peintre et écrivain natif de Nevers dans la Nièvre. Pour comprendre ce roman, il suffit de connaître un peu l'auteur afin de discerner la dimension de ses affects, notamment son sens du détail, son besoin d'affection, sa fidélité, son positivisme, son amour de la vie, et sa joie de vivre. Mais aussi son refus de la vulgarité, de la manipulation, de la bêtise et de l'ingratitude.



Pourtant ce dont souffre l'auteur c'est de la nostalgie et surtout de son mal du pays concernant le sud de la France, avec les quatre-vingts principales particularités de la ville de Montpellier décrites dans cet ouvrage. L'auteur aura donc toujours besoin, pour s'exprimer, d'un environnement sans cesse Vibratoire, Interactif et Positif.

Présentation de Pourquoi tout ça


Le premier est de raconter une histoire policière imaginaire, mais ponctuée par des faits ou des événements réels ou proches du réel, en mettant en valeur toutes les organisations policières de France et même internationales qui luttent en permanence contre les trafiquants du monde entier.



Le deuxième consiste à raconter une jolie histoire d'amour dans lequel chaque couple pourra s'identifier, car cette histoire se passe un peu comme ça dans de nombreux cas.



Le troisième consiste à mettre en valeur les indéniables particularités de la ville de Montpellier dans l'Hérault et de ses alentours, afin de faire comprendre aux lecteurs que cet endroit de France profite d'une qualité exceptionnelle de vie, grâce à son climat et la beauté de son patrimoine culturel.



Synopsis :

Josette une belle infirmière tombe amoureuse d’un de ses malades…

Le patient c’est Gérard, un technicien de chantier qui naïvement se retrouve

mêlé à un réseau de trafiquants d’œuvres d’art…

À cause de l’argent facile, il se laisse entraîner dans des histoires scabreuses…

Jusqu’à ce qu’une fin inattendue dramatise le parcours de la belle infirmière.


Extrait du livre écrit par Mathieu Daniel


Josette Talvat n'est pas une femme malheureuse, elle est brune, grande, svelte et d'un caractère plutôt hospitalier. C'est sûrement ce qui lui a permis de pouvoir exercer ce métier qui n'est pas facile car elle est infirmière de nuit aux urgences dans un grand hôpital à Montpellier. Cette activité professionnelle, trop prenante ne lui a pas encore laissé suffisamment de temps pour construire sa propre vie, du moins familiale. Elle n'a pas beaucoup d'amis, parce qu'elle est…



Cependant, dans la nuit du six avril, il est arrivé aux urgences un homme qui venait de subir un grave accident de travail. Il est tombé du haut d'une grue de chantier, en panne, qu'il était en train de vérifier. Une énorme bâche semble avoir amorti sa chute, mais, de cette hauteur, le choc a été très violent. Il est dans le coma, et les internes en profitent pour lui faire subir tous les examens et radios qui pourront établir le diagnostic…



Le professeur explique alors au personnel soignant que la parole de l'être humain vient de la zone de Broca à l'arrière du lobe frontal, qui fonctionne en symbiose avec le cortex. Et pour relancer cette fonction, il faut absolument trouver quelque chose qui fonctionne déjà…



Le téléphone sonne, Il décroche quand même, mais ne répond pas. Une voix grave l'interpelle :

- Vous n'avez pas fini le travail qu'on vous avait donné, mais vous avez quand même été payé. Alors il va falloir reprendre du service dans un autre endroit. Pour l'instant vous êtes redevable de la somme de deux cents euros. Vous n'avez pas le choix. Donc je vous donne rendez-vous au château d'eau du parcours sportif du bois de Montmaur en face du zoo ce vendredi à 15 h 00.

- Comment vais-je savoir à qui parler ?

- Ne vous faites pas de souci, surtout soyez à l'heure. Au revoir.

Cette voix grave raccroche sans autre explication. Bon, ça ressemble à une menace et Gérard se dit que les ennuis ne sont pas finis…



Bon, se dit Gérard, ça n'a pas l'air dangereux ni compliqué, et puis de toute façon j'ai pris le train en marche, alors continuons. Il ne croit pas être suivi, donc il en profite pour aller chercher son scooter et rentrer chez lui. Quand il arrive à Teyran, il remarque qu'une voiture blanche immatriculée dans l'Oise (60) roule lentement en passant devant l'impasse des saules. Gérard fait semblant de continuer dans la rue transversale et s'arrête plus loin. Là il voit nettement que cette voiture s'engage dans l'impasse, toujours lentement, puis ressort quelques minutes plus tard. À son bord, deux hommes en civil regardent attentivement tout ce qui se passe à cet endroit…



Dans le hall d'entrée, le grand quotidien régional se trouve sur une table, à la disposition des pensionnaires. Un énorme titre, en première page, relate les événements de la veille : « Cette nuit, deux morts et un blessé grave dans un terrible carnage lors d'une attaque à la Kalachnikov sur un fourgon en face du centre commercial Ikea »…



« Ma princesse bien aimée, j’ai oublié de te dire que j’avais réservé une chambre d’hôtel à nos deux noms pour les 12 et 13 septembre, juste en face de l’abbaye. Mais ça, c’est un prétexte, car je voulais surtout t’écrire…



Je voudrais être capable d’arrêter le temps qui passe, de compter les étoiles qui brillent dans l’espace et de pouvoir en ce moment poser sur ta bouche le baiser du destin qui unira toutes nos nuits aux merveilleux matins… ».

De nouveau les nouvelles ne sont pas bonnes. Les journalistes ont réussi à avoir des renseignements auprès de la C.R.I qui a travaillé avec le BIANCO. Il s'agit du bureau indépendant anti-corruption qui livre des informations sur les trafics frauduleux dans le Monde. Il semblerait que ces pilleurs de pierres précieuses et d'œuvres d'art viennent de Birmanie qui porte maintenant le nom de l'Union du Myanmar. Ce pays est dirigé par le pouvoir dictatorial des généraux…