Groupe CCEE L'autoédition au service de votre talent 0 Contact 04 42 36 94 06
serviceclient@autres-talents.fr
Lundi au vendredi : 9 H / 12 H - 14 H / 19 H
Vous êtes ici : > > > Le Coq et l'Ampoule
couverture du livre Le Coq et l'Ampoule écrit par O'Siliver Jarod

O'Siliver Jarod

Le Coq et l'Ampoule

16.69 € TTC

Frais de port inclus France
Métropolitaine uniquement

76 pages
A5 : 14.8 x 21 cm sur papier 80 g bouffant ivoire
Style litteraire : Humour
Numéro ISBN : 978-2-35682-076-1

Présentation de O'Siliver Jarod


Il est et il restera à jamais l’objet partiellement abouti d'un projet alternatif et précurseur d’une fécondation in-vitro réussie, sans ambages, sans ramage, sans plumage, sans complaisance toutefois entre un ovule de houblon, puis brun, et un spermatozoïde très -trop- matinal d'un hanneton qui prend sa faucille…

Présentation de Le Coq et l'Ampoule


Du filament de l’ampoule, à la plume du coq le raccourci s’imposait de lui-même…
- « Pourquoi ? - « Je ne sais pas !

Utiliser l’arme de la rime pour démystifier les dogmes, les rites, le saint, sans oublier le vil… tout en revisitant la recette des profiteroles au chocolat.

Se réfugier derrière le miroir ou se mire (du verbe mirer et non pas mettre) la dame :
Maquillée comme une étoile La bourgeoise observe ses seins Et la belle étoffe qui les voile Ne sert vraiment, mais vraiment à rien

Vouloir montrer que Jeanne d’Arc n’est pucelle que vous croyez :
Née toutefois dehors de parents toutefois forts aisés Du bord de ses treize ans, la damoiselle entend des voix Lassée de vivre en ce lieu ou l’on ne pense qu’à baiser Elle quitte ce domicile qui mollement lui brise les noix

Puis chercher le chemin qui promet le pardon :
Je rempli ma tasse d’athée, je crois A tout mécréant blasphème et demi Je pisse dans la neige, faisant une croix Mais le printemps est mon ennemi

Ou le gués qui nous aide à passer des berges des conventions aux rives de l’improbable…

Mais à vouloir chercher dans les mailles de mes mots l’émail de mes maux, ne serait il pas préférable de constater, et je dirai a fortiori, que si les muets en ont entendu parlé, les sourds ne demandent qu’à voir… ?

- « Pourquoi ? - » Je ne sais toujours pas !

Jarod O’Siliver


Extrait du livre écrit par O'Siliver Jarod


Poétique

Mon cœur était enfoui sous la neige
Quand son regard a effleuré le mien
Ma vie s’est alors changée en arpège
Et frustes sentiments devinrent liens


Clinique

Ma pompe cardio-vasculaire était enfouie sous la neige
Quand se rompirent mon aorte et les veines adjacentes
Des Sapeurs pompiers et du Samu commencèrent le manège
De la colline de l’au-delà je me vis attaquer la descente


Atomique

Le cœur de la centrale nucléaire disparue sous la neige
Bien après qu’eut explosé le noyau nucléaire
Pauvres victimes de tourments, de cancers, mais j’abrège
Inviter des enfants innocents qui naquirent bipolaires


Sens unique

Le trop impétueux conducteur dérapa sous la neige
Et s’engouffra, place du marché, dans l’étroit passage
Renversa un passant, quelques étales, un manège
Son plumage n’était plus à la hauteur de son ramage


Crotte de bique

L’important troupeau, de la colline enneigée fait le tour
Pour un loup affamé que le berger ne remarque pas
Très accaparé par une ingénue bergère qu’il parcourt
Il s’épanche sur la femelle et dénigre le trépas


Monique

Elle marchait là, seule, pieds nus dans la neige
Quand, perspicace, elle vit qu’elle était pieds nus
Puis conclut rapidement être tombée d’un télésiège
Regretta la paire de gants que le matin elle avait perdue